Norvège : passage dans la capitale des aurores boréales

Norvège : passage dans la capitale des aurores boréales

28 novembre 2018 0 Par La Palette d'Alex

VIDÉOS EN BAS DE L'ARTICLE

Lundi 12 novembre, le réveil sonne. C’est le jour de départ pour… Tromsø.
Le trio repart pour de nouvelles aventures ! Après le soleil et la chaleur, direct le froid et la glace. Du moins en théorie.

Norvège tromso

Tromsø, c’est une ville située au nord de la Norvège. Elle est située à 200km du cercle polaire et est le point de départ des expéditions polaires (pour dire à quel point on est en haut du globe).
Elle est surtout réputée pour être la capitale des aurores boréales, ces fameuses lumières vertes qui dansent dans le ciel. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous nous y rendons, avec l’aide de notre sponsor, Grand Froid. Ceux-ci nous ont fournit les vêtements chauds qui nous ont permis de survivre au froid durant les tournages.

Norvège Tromso

Il faut savoir qu’à cette période de l’année, le soleil se lève à 9h pour se coucher à 13h. Enfin, lever est un bien grand mot étant donné qu’il ne se lève pas vraiment. Ce qui, par temps dégagé, donne une lumière de coucher de soleil constante. Juste magnifique.
Nous avons eu la chance d’arriver à temps pour en profiter car à partir du 21 novembre, c’est ce qui appelle la nuit arctique : autrement dit, il ne fait pas vraiment jour, mais ni vraiment nuit.
C’est une ambiance assez particulière, qui ne convient pas forcément à tout le monde, il faut le savoir. 

Maintenant que le contexte est posé, passons au séjour en lui-même.

 

 

JOUR 1 : LUNDI
Il n’y a pas de vol direct pour Tromsø, il faut d’abord passer par l’aéroport d’Oslo (qui, au passage, ressemble plus à un centre commercial qu’à un aéroport…centre commercial de luxe, car une simple salade et jus de fraise coûtent 23 euros… bienvenue en Norvège).  L’escale dure presque autant de temps que les deux vols cumulés, ce qui nous fait arriver vers 19h à Tromsø.

Norvège Tromso

Le temps de louer une voiture et de rejoindre Oldervik, qui est le village dans lequel nous logeons, nous arrivons vers 20h30 à destination finale où nous sommes chaleureusement accueillis par Cyrille.
Cyrille, c’est un gars super sympa que les garçons ont rencontré durant leur voyage en Argentine, avec qui ils ont gardé contact. La magie des voyages.
TROMSO Norvege
Celui-ci nous a d’ailleurs préparé une spécialité locale : du rennes. J’avoue avoir été sceptique au début mais c’était vraiment pas mauvais (et si je mange du poulet, quelle hypocrite je serai de refuser de manger du rennes, même si c’est un autre débat).
Une fois le ventre plein, nous nous dirigeons vers nos lits respectifs car une grosse journée de tournage nous attend.

Norvège Tromso

 

JOUR 2 : MARDI
Étant donné la (courte) durée des journées, nous nous levons assez tôt. Et oui, on est ici pour travailler !!
Bref, donc lever 7h, petit déjeuner rapide et préparation/transformation de David en viking. Pour réaliser le look, on utilise une lentille spéciale ainsi que des fards à l’eau pour lui faire les peintures de guerres. J’utilise également du collodion afin de lui créer une cicatrice. Pour la coiffure, on part sur des tresses et accessoires pour les cheveux et le tour est joué. 

Norvège tromso

Etant donné que nous découvrons les lieux et la vie façon norvégienne, nous restons à proximité du village de Oldervik. Cela suffit amplement : le village se situe au bord de mer et…en bord de montagne. C’est la magie de la Norvège : un pays pour une multitude de paysages. Il fait assez frais et le vent souffle, mais bien couvert, nous supportons tant bien que mal le froid.

Norvège Tromso Norvège Tromso Jim alterne les prises de vues avec l’appareil photo et le drône, pour un résultat à couper le souffle. Nous profitons au maximum de la luminosité pour faire toutes les vues nécessaires et rentrons lorsque le jour se couche. Le tournage aura duré 3-4h au total. Lorsque nous rentrons pour manger le repas de midi, il fait nuit noire. Autant dire que ça fait bizarre!
Le reste de la journée est consacrée, comme à Dakhla, au montage vidéo pour Jim, gestion des réseaux pour David et amélioration du site pour ma part. 

TROMSO Norvege Nous retrouvons Cyrille en fin de journée, qui en profite pour nous renseigner sur les lieux à voir dans les alentours.
Niveau météo, c’est quand même un peu la défaite : il fait super nuageux et le ciel est couvert.
Pour les aurores boréales, ça s’annonce mal.

TROMSO Norvege

 

 

JOUR 3 : MERCREDI
Aujourd’hui, direction la montagne, à 2h de route de Tromsø.

C’est Jim qui conduira tout le long du séjour la voiture automatique (c’est pas faute de lui avoir proposer de prendre le relai). Le chemin nous fait parcourir plusieurs lieux qui sont magnifiques. Bien que la météo ne soit pas au rendez-vous, le brouillard ambiant recouvre le sommet des montagnes ce qui confère une atmosphère mystique aux lieux traversés. Nous arrivons à destination, où nous avons la chance de profiter de quelques éclaircies qui laissent passer les rayons du soleil.
La lumière est vraiment magnifique. Je sais, je me répète.

TROMSO Norvege

Au fur et à mesure des prises de vues, une idée de scénario germe dans l’esprit de Jim. Je n’en dis pas plus, il vous suffira de regarder la vidéo à la fin de l’article. Pendant que les gars tournent, j’en profite pour filmer un peu de backstage. 

TROMSO Norvege

 

 

JOUR 4 : JEUDI
Cette journée, je l’ai patiemment attendue. Aujourd’hui, on va voir… les huskys ! Mais pas que, on va aussi rendre visite aux rennes (mais pas ceux du Père Noël, ils étaient en pleine préparation physique pour la livraison des cadeaux le Jour J). Nous avons été accueilli par l’un des soigneurs qui nous as fait visité le chenil et présenté les chiens (et les chiooots). Je pense que ma voix n’a jamais été aussi aiguë que ce jour là, RIP pour les oreilles des gars.

Norvège Tromso

Le but de cette visite n’est pas de faire du chien de traineau (de toute façon, y a pas de neige, fait étonnant à cette période de l’année…les Norvégiens sont les 1ers témoins du réchauffement climatique ) mais de réaliser des scènes spéciales pour le film (on est là pour travailler).
Nous en choisissons deux, deux femelles, Lila et Issa. Le soigneur nous fournit des harnais à attacher autour de notre taille et c’est ainsi que nous sortons les chiens. Ou plutôt, que les chiens nous sortent. J’ai vraiment été surprise par la force de ces chiens.Norvège Tromso Toutes personnes pensant que les husksys sont exploités en tirant les touristes dans les traineaux, soyez rassurés : clairement, ils adorent ça. Et surtout, ils en ont besoin. La vraie cruauté, c’est d’adopter ce genre de chiens pour les laisser dans un jardin ou pire, un appartement. C’est une race faite pour courir dans les grands froids, pas pour la ville.

Un tournage avec des animaux, c’est toujours quelque chose. Issa était tellement excitée qu’elle ne cessait de faire des allers-allers-retours entre David et le soigneur qu’on a eu du mal à faire les scènes désirées. Pendant ce temps, Lila regardait sa copine courir dans tous les sens avec des petits pleurs : elle aussi voulait courir dans les grandes plaines. On a donc réalisé son souhait et c’est finalement elle qui tournera avec David (mais rassurez-vous, on a réussi à capturer des scènes avec les deux demoiselles).

Norvège Tromso Une fois les prises de vues finies, on retourne voir les pupyyyy pour faire des photos avec eux. Encore trop de mignonnitude. Après le froid, direction le chaud. Le soigneur nous propose de prendre un café afin de nous réchauffer. Pressés par le temps, nous hésitons avant d’accepter. Mais 5 min, pas plus.

Au final, nous sommes restés au moins 20 min car emportés par l’ambiance du chalet, nous décidons de tourner une scène, qui sera l’une des scènes du début du film. Les imprévus sont souvent sources de belles surprises.
Après avoir remercié l’équipe pour son accueil et sa gentillesse, nous nous dirigeons vers les rennes. Il est déjà 13h et le soleil ne va pas tarder à se coucher, nous devons donc faire vite.

Norvège Tromso Là encore, nous sommes accueillis à bras ouverts par le personnel présent sur place. Nous ne perdons pas de temps et nous nous dirigeons vers les rennes, appareils photos et drône prêts à être dégainés. Si les rennes sont impressionnants avec leur bois, ceux-ci sont doux comme des agneaux et font bien attention à nous, même lorsqu’ils se précipitent vers la nourriture qu’agite le soigneur afin de les attirer dans la direction souhaitée.
Deux rennes mâles nous font même l’honneur de nous offrir un combat devant nos yeux (rassurez-vous, c’était très doux, un peu comme deux chatons jouant à la bagarre).

Norvège Tromso

Après ce beau spectacle, nous retrouvons l’équipe au coin du feu dans leurs cabanes typiques de l’époque (on s’y croirait) et échangeons avec eux, un gobelet chaud au creux de nos mains pour les réchauffer.
Nous rentrons ensuite, le coeur emplit de baume et de mignonnitude, près à attaquer le tournage de demain ainsi que le maquillage FX que je dois réaliser. Petit stress car je n’ai pas un matériel de fou et que je vais clairement sortir de ma zone de confort.

 

 

JOUR 5 : Vendredi
Lever 5h du matin. Et oui, aujourd’hui, direction la Finlande afin de trouver un peu de neige (c’est quand même bête d’être en Norvège pour filmer de la neige et de ne pas en trouver).2h de maquillage, 3h de route, 3h de tournage.
TROMSO Norvege Drone.01_08_30_04.Still167Nous trouvons la neige sitôt passée la frontière finlandaise. Ici, le soleil est visible et plus haut, ce qui nous donne un effet spectaculaire avec le paysage enneigé. Le temps est très changeant et 2h après, nous nous prenons une belle averse en plein tournage.

Norvège Tromso

C’est aussi ça, les tournages à l’extérieur et à l’étranger. Peu importe les conditions météorologiques, nous n’avons pas d’autres choix que celui de continuer à tourner.
Je peux aujourd’hui me qualifier de  MTT (Maquilleuse Tout Terrain). Coiffer et maquiller les doigts gelés, je peux vous dire que c’est quelque chose. 

Norvège Tromso

Par ironie du sort, l’averse se termine en même temps que nous finissions les shootings. Nous reprenons la route direction Tromsø et nous nous ruons vers la 1ère pizzeria que nous trouvons : nous n’avons presque pas mangé de la journée et accueillons le repas chaud comme le messie.
Une fois le ventre plein et réchauffé, nous reprenons la route pour cette fois, rentrer à la maison (à Oldervik).
La journée a été épique et nous décidons de ne pas nous coucher tard.

Norvège Tromso

 

 

Jour 6 : Samedi, dernier jour de tournage.
Ce fut presque une grasse matinée pour nous ! Lever vers 7h30/8h, le programme du jour est relativement simple : finaliser les dernières prises de vues. Mes talents d’actrices sont mis à l’épreuve aujourd’hui. Ou sont plutôt testés : les garçons ont besoin de moi pour une petite partie de la vidéo et c’est avec plaisir que je me mets à contribution. C’est toujours sympa de changer de rôle.

Norvège Tromso
Le temps, à l’instar de celui de toute la semaine, n’est pas avec nous. Il pleut, il vente et les températures sont proches de 0. Nous somme congelés et c’est probablement l’une des journées de tournages les plus dures. Qu’à cela ne tienne, rien ne nous arrête et nous décidons d’enchaîner peu importe le temps glacial.

TROMSO Norvege

En terme de maquillage, il y a plusieurs changements aujourd’hui et l’agilité de mes mains est mise à rude épreuve par ce temps.  Le froid me congèle tellement que je ne sens même pas mon téléphone tomber. C’est David qui me fait la surprise de me le rendre en rentrant (et oui, je ne m’en étais même pas rendu compte). Ouf, j’ai été à deux doigts de rentrer sans téléphone.

Protéger sa peau du froid : 3 astucesCyrille, quand à lui, n’est pas effrayé par le temps et décide d’aller courir 30 min. On dit que les Gaulois sont fous, mais les Norvégiens aussi, non ?

Nous rentrons pour la première fois avant le « coucher du soleil » pour la 1ère fois. Comme à leur habitude, les gars regardent les rushs du jour et Jim commence à monter la 1ère version du film.
Il est difficile de se rendre compte, de l’extérieur, le temps et l’implication que demandent une telle qualité/quantité de travail et je tire mon chapeau à ce duo.
Je commence, de mon côté, les préparatifs pour le voyage du retour.

TROMSO Norvege

Cette semaine de tournage nous as offert des paysages vraiment magnifiques et variés, même s’il a été plus compliqué que le voyage au Maroc. En effet, tourner dans le froid nécessite un certain mental car nous restons plusieurs heures dans le froid, souvent de façon statique. Il faut être bien couvert et prêt à affronter les intempéries.

David a été en première ligne, en devant se rendre dans des lieux abrupts, glissants, pas toujours facile d’accès  tout en devant rester naturel à l’écran. Jim a filmé pendant des heures non-stop, avec un matériel pas forcément léger. Quant à moi, je devais bien protéger mes mains pour pouvoir être assez précise lors des coiffures et maquillages.

Le temps n’as malheureusement pas été de notre côté : nous espérions voir des aurores boréales mais sommes arrivés la semaine où le ciel a été presque constamment couvert. Les aurores boréales et les plaines enneigées seront donc pour une prochaine fois, mais qu’importe, nous avons de superbes images en boîte et les garçons réalisent des vidéos de plus en plus belles à chaque fois. 

DÉCOUVREZ MON COURS DE MAQUILLAGE EN LIGNE

Découvrez tous les secrets du maquillage réunis dans un cours complet !

Ce site vous as plu ? Vous souhaitez continuer à suivre les nouveautés ?
Retrouvez moi sur Facebook et Instagram !