Célibataire ?  3 questions à te poser !

Célibataire ?  3 questions à te poser !

24 mai 2021 0 Par La Palette d'Alex

Célibataire, est-ce que tu sortirai-tu avec toi-même ?  3 questions à te poser !

J’ai posté cette question sur mon Instagram récemment et c’est une question qui a suscité beaucoup de réactions !

C’est une question que je me suis posée il y a quelques années, alors que je traversais le désert du célibat. Elle m’as permit de prendre conscience de certaines choses, de prendre du recul et de faire un vrai travail de développement personnel afin de m’aimer moi-même : car la base d’un couple sain, ce sont avant tout deux personnes qui se connaissaient et s’aiment-elles-mêmes profondément.

Comment aimer l’autre si l’on ne s’aime pas soi-même ?

NOTE AUX COUPLES :

Je vous invite à vous poser cette question, même si vous êtes en couple.

Si le couple bat de l’aile, mettez-vous à la place de votre partenaire et essayez de voir les choses de son point de vue, de son ressenti. Les réactions excessives de l’autre sont souvent des réponses à nos propres comportements : une femme qui devient jalouse est une femme qui se sent délaissée ou non désirée ; un partenaire  qui a fauté avait peut-être une raison qui l’y a poussé. Un homme qui devient distant est peut-être lassé des remarques de sa femme, elle-même lassé du comportement de son homme.
Le serpent peut vite se mordre la queue… le fait de prendre du recul sur la situation peut aider à rompre un cercle vicieux et à ré-ajuster ses comportements.

Si la réponse à la question : « est-ce que à la place de mon partenaire, je sortirai avec moi ? »  est non, alors ne continuez pas cette relation car cela signifie que vous n’êtes pas prêt pour vivre une histoire d’amour avec une autre personne que vous-même et vous allez faire du mal à quelqu’un qui n’aura rien demandé.
Si vous ne comprenez pas ce que votre conjoint trouve attirant chez vous, il est grand temps d’apprendre à vous connaitre, à vous estimez, à vous acceptez et surtout à vous aimez.

Reprenons pour les célibataires :

Il peut-être intéressant, surtout si la période de célibat dure et que ce n’est pas un choix volontaire et affirmé de votre part de rester seul, de vous remettre en question en vous posant cette question : «  Si j’étais du sexe opposé, est-ce que je serai attiré par moi ? :

1ère question à vous poser : quelle image je renvoie de moi ?

Est-ce que je prends soin de moi ? Est-ce que je mets mes atouts physiques en avant ? Est-ce que je prends soin de ma santé et de mon bien-être ? Est-ce que j’ai un mode de vie sain ou attirant ? 

Soyons honnête : une personne qui se laisse aller, qui ne prends pas soin de soi, qui ne se met pas en valeur, qui renvoie une image d’une personne qui se néglige et qui, potentiellement, ne s’aime pas n’est pas une personne attirante.
Par conséquent, à qui allez-vous donnez envie de vous aimer, si vous ne vous aimez pas vous-même ?

Que les choses soient claires ; je ne parle pas de beauté physique car la beauté est subjective à chacun, mais du rapport que l’on a avec son propre corps. Notre corps est un temple, nous devons le chérir, le respecter, le chouchouter et en prendre soi.

Vous seriez surpris du nombre de personnes n’aimant pas leur corps.

La 2ème question à vous poser : mon choix de vie est-il inspirant/attirant ? Ma vision de la vie l’est-elle ?

Par là, je ne parle pas du métier que l’on fait, parce que notre métier ne nous définit pas toujours. En revanche, les moyens que vous allez vous donner pour réaliser vos rêves ou vos envies profondes en disent long sur votre personnalité.
Chaque personne a ses propres rêves et valeurs de vie, on ne porte donc pas de jugement concernant le choix de carrière. Mais la question à vous poser est : ma carrière/choix de vie me rend-elle heureuse, épanouie ? Est-ce que je me suis donné les moyens d’obtenir ce que je voulais ? Ou est-ce que je me contente de ce que j’ai, malgré mes aspirations profondes qui sont différentes ?

Avez-vous envie d’un partenaire qui se contente de son quotidien mais qui râle car il n’est pas satisfait, ou préférez-vous un partenaire motivé, qui a envie de réaliser sa vie ?

Comment sont mes amis (sachez que vous êtes la somme des 5 personnes les plus proches de vous, cela a un impact sur votre image) ? 


Oui, ce sont des questions bêtes car la réponse est évidente, mais on oublie souvent de se la poser nous mêmes alors que ce sont des critères que nous recherchons, en général, chez l’autre. Personne n’as envie d’un conjoint/te qui se contente de subir son quotidien sans chercher à l’améliorer.

Ne laissez pas les circonstances extérieures de la vie vous condamner sur ce point là : tout le monde a des factures à payer et si certaines personnes ont réussi à changer de voie malgré leurs difficultés, il n’y a pas de raison pour que vous n’y arrivez pas non plus : il faut juste changer le regard que vous avez sur la vie et votre état d’esprit.

La 3ème question à vous poser : suis-je attirant dans ma façon d’être ?

Suis-je sur la même longueur d’onde que mon partenaire idéal ?
Vous avez envie de rencontrer une personne joyeuse, positive, drôle,  attentionnée, agréable, intelligente, cultivée, ect (il n’y a que vous qui savez les qualités que vous voulez retrouver chez l’autre).
Mais, vous, les possédez-vous, ces qualités recherchées ? Qu’avez-vous à apporter à l’autre ?

Je me souviens d’un garçon qui ne voulait pas d’une compagne jalouse, mais qui entretenait une façon de fonctionner en couple qui ne pouvait que provoquer la jalousie de ses partenaires. 
N’oubliez pas un point important : lorsque vous rencontrez toujours le même problème dans vos relations ou chez vos partenaires, c’est que le problème vient de vous, pas de l’autre. C’est vous qui enchainez des schémas répétitifs et non la malchance qui vous fait rencontrer que des fous et/ou que des folles.

Ma réflexion.

À titre personnel, c’est à partir de ces zones de questionnement que j’ai pû commencer à prendre du recul sur moi-même, à me positionner en spectateur extérieur, à observer mes comportements, ce que je dégageais, ma vision de la vie, mon état d’esprit, mes défauts, mes zones d’ombres et j’ai réalisé que si j’étais un mec, je ne sortirai pas avec moi même : même à mes propres yeux, réaliste et lucide, je n’étais pas attirante.

Il est parfois piégeur et facile de se laisser enfermer dans une image qui ne nous correspond pas : je n’étais pas la personne que je pensais être dans ma tête et la personne que j’étais en réalité n’était pas attirante mentalement : trop d’énergie négative, trop d’aigreur, trop de colère et surtout trop peu d’amour pour moi-même. Un décalage entre la personne que je savais pouvoir être dans le fond et la personne que je montrais au monde.

Je dis souvent que parler de développement personnel c’est bien, mais agir dessus, c’est mieux.

Le fait de m’être posé cette question et d’avoir eu les longues réflexions qui ont suivi, m’ont permis de comprendre pourquoi j’étais seule. J’ai décidé de changer, de me prendre en main et de me donner les moyens d’être heureuse et d’être la personne que voulais être.
Aide toi et le ciel t’aidera comme on dit : dès que j’ai commencé à travailler sur moi, l’Univers a mis sur mon chemin les personnes qui allaient m’aider dans mon développement personnel pour devenir la personne que je voulais être.

 

N’attendez pas que la vie change pour changer car c’est elle qui attend que vous changiez pour changer !